Une erreur est survenue dans ce gadget

mercredi 1 avril 2015

Vers une réforme de la Mass-Start !


A l'aube de la saison 2014/2015 qui vient de s'achever, l'IBU avait déjà modifié le barème de points (ceux attribués de la 21ème à la 30ème place) de l'épreuve-reine du biathlon, et voilà qu'on vient d'apprendre qu'elle ne compte pas en rester là. 
Contrariée par la manière attentiste et stéréotypée dont les biathlètes (spécialement les hommes) abordent aujourd'hui cette épreuve jadis particulièrement spectaculaire, l'Union Internationale de Biathlon semble manifester la volonté de redonner son lustre d'antan au départ en masse.

        Mass-start, oui, mass-finish, non !


Comment faire en effet pour éviter ces ennuyeuses courses tactiques dépourvues de panache, à jouer jusqu'au dernier tir à qui fera moins d'efforts que l'autre histoire d'en garder sous le pied (le sien) ou sur la spatule (celle du voisin) pour le rush final du dernier tour (ce qu'on appelle dans le jargon biathlonien une chipoulinade) ?   des courses où les tirs "couché" peinent désormais à écrémer un peloton au sein duquel un biathlète de bon niveau qui tournerait sur l'anneau de pénalité n'a plus le moindre mal à retrouver son rang au bout du demi-tour de piste suivant, tellement les autres devant ne sont pas pressés de faire le boulot pour d'éventuels profiteurs qui suivent dans la trace ?
Après de longues nuits de réflexion à l'issue desquelles les techniciens de l'IBU ont dû se coucher très tard, une solution pour réveiller l'esprit de compétition conquérant des biathlètes a été trouvée : suppression des tirs "couché" qui seront remplacés par des tirs "debout" (globalement considérés plus difficiles et sélectifs), soit quatre passages au stand et autant de séances de tir en position "debout", y a pas plus simple ! On ignore encore les détails concernant la taille des cibles, mais il est probable qu'au moins trois "debout" se feront sur le grand diamètre (normal), alors que le dernier pourrait se faire sur le petit diamètre (celui du couché, donc), reste à savoir dans quel ordre (3ème tir ? 4ème tir ?...).
Pour l'anecdote, le bruit court comme quoi c'est un membre délégué de la Fédération Biélorusse de Biathlon qui aurait proposé l'idée de retirer le tir couché pour la mise au point du nouveau départ en masse : un certain Dimitri Koucheydeboutchenka (ou Dimitry Kusheydebuchenka pour les inconditionnels de l'orthographe anglaise si prisée de nos jours) que l'on sait très proche de la championne Daria Domratcheva (ou Darya Domracheva pour les inconditionnels de l'orthographe anglaise si prisée de nos jours) qui vient de remporter son premier gros globe de cristal de la Coupe du Monde. Or Daria est connue pour ses mésaventures en mass-start, une fâcheuse tendance chez elle lorsqu'elle s'installe sur le tapis pour le tir couché à rester... debout ! (tiens, tiens) Des boulettes qui lui font perdre soit du temps, soit carrément la course. Du coup à chaque mass-start Dacha est stressée, elle doit faire de gros efforts de concentration pour ne pas oublier que même pour le deuxième passage au tir il faut encore s'allonger sur le tapis, ce qui lui coute beaucoup d'énergie. Avec le nouveau règlement elle n'aura plus de question à se poser et pourra lâcher les chevaux sans crainte de tirer dans la mauvaise position (euh, elle devra quand même veiller à ne pas viser la cible d'à côté, bref, le coach n'a pas fini de trembler derrière sa lunette). Du coup elle pourrait finalement devenir quasi-imbattable sur la mass-start. Bien joué Mr Koucheydeboutchenka !
Certes il reste encore à tester la nouvelle formule, mais a priori ça va dans le bon sens, celui d'une course plus débridée. Cependant même si la nouvelle règle tient debout il n'est pas sûr qu'elle fasse l'unanimité chez les principaux concernés et leur encadrement. Bref, les avis promettent d'être partagés, et nul doute alors que les mauvais coucheurs (qui sont bons au couché?) feront entendre leur voix. Au risque d'être déboutés. Affaire à suivre !

Ernest Westnordsüd


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire