Une erreur est survenue dans ce gadget

mardi 1 avril 2014

Le retour de la patrouille !

Le dimanche 23 mars 2014 en Norvège, alors que le rideau s'apprêtait à tomber sur la saison de Coupe du Monde, l'IBU testait en toute discrétion sur le site d'Holmenkollen un nouveau relais mixte très fortement inspiré du WTC de Schalke (épreuve exhibition disputée traditionnellement pendant la trêve de Noël). Un jour bien choisi, histoire de profiter de la configuration "coupe du monde" du stade et de la présence en nombre de biathlètes non-qualifiés pour les Mass-Start.
Cette course de démonstration qui s'est donc déroulée dans la plus grande confidentialité (à l'abri des caméras TV, résultats non-publiés...) n'a pas vraiment convaincu, c'est le moins que l'on puisse dire. A tel point que dans la foulée l'IBU a renoncé (et ce, de manière définitive) à toute envie d'inscrire ce format de course au calendrier. Le "super sprint/single mix" était mort-né.

Ne renonçant pas pour autant à l'idée d'une épreuve mixte originale, les chercheurs de l'IBU n'ont pas tardé à mettre au point une formule nouvelle. L'épreuve porte déjà un nom :

15 km Mixed Patrol / Patrouille Mixte 15 km 

Oui, il s'agit bien du retour de la course par équipe tombée en désuétude depuis l'apparition de la poursuite et de la mass-start (et qui n'est plus guère pratiquée que lors des mondiaux militaires), dans une version largement modernisée. Du neuf avec du vieux, en quelque sorte.

Le principe : course par équipe de 4 (2 hommes, 2 femmes).
15 km (5 tours de 3 km) à effectuer en ski, entrecoupés de 4 séances de tir (dans l'ordre : couché - couché - debout - debout).
A chaque passage sur le pas de tir, un(e) seul(e) biathlète se présente devant la cible (chacun ne tire donc qu'une seule fois). Les numéros de dossard correspondent à l'ordre dans lequel les biathlètes doivent se déplacer jusqu'au tapis pour le tir (alternance obligatoire F/H) :
tir #1 => X 1 (1ère dame), tir #2 => X 2 (1er homme), tir #3 => X 3 (2ème dame), tir#4 => X 4 (2ème homme) (où "X" est le numéro de l'équipe).
La grande innovation se situe au niveau de la pénalité pour chaque tir raté qui se traduit par une distance supplémentaire à parcourir : 160 m à effectuer sur un anneau de pénalité de... 40 m à courir 4 fois par l'ensemble de l'équipe sous forme de relais (40 m par équipier donc, toujours dans l'ordre des dossards). Quelque soit le nombre de pénalités, le "relais" doit être passé à chaque boucle (interdiction de changer l'ordre).

Pour l'instant le seul format envisagé est celui du contre-la-montre (avec départ toutes les 2 ou 3 minutes, ce n'est pas encore décidé), mais il est plus que probable que pour pimenter un peu plus le spectacle (les relais sur l'anneau de pénalité...) une formule départ en ligne 10 km soit à terme également proposée.
Afin de limiter les risques d'obstruction entre équipes concurrentes sur la boucle de pénalité, il y aura le choix entre deux anneaux de 40 m en sortie de pas de tir, l'un à droite, l'autre à gauche.
A l'arrivée le temps est évidemment pris sur le 4ème membre qui franchit la ligne.

La mixité (les différences de potentiel H/F, alors qu'il faut rester groupé sur la piste autant que possible), les pénalités en relais, choix des tireurs et tireuses pour le couché ou le debout, etc. tout cela offre des perspectives stratégiques et tactiques inédites qui font que cette patrouille là devrait tenir la route.
On pourrait donc très vite voir cette course faire son entrée en Coupe du Monde (la rumeur évoque les Championnats du Monde d'Oslo-Holmenkollen de 2016 !).

La patrouille mixte, voilà enfin une course prometteuse qui devrait faire... mal (ouille !)

Ernest Westnordsüd

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire