Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 16 mai 2011

Dans le secret des salamandres



Sans doute avez vous été intrigués voire horrifiés par les combinaisons habillant les athlètes de l'équipe de France de biathlon en compétition tout au long de la saison qui s'est achevée au début du printemps.
Derrière ces tenues controversées se cache pourtant un véritable effort de développement durable de la part de l'équipementier Finlandais Won?Ouais!. Ces vêtements uniques en leur genre, entièrement bio, 100% naturel, sont en effet confectionnés à partir de véritables... peaux de salamandre!
N'ayez crainte, pour ce faire il était bien entendu hors de question chez Won?Ouais! de faire souffrir ou de sacrifier la moindre bestiole. Dans la plus pure tradition écologique, rien ne se perd tout se transforme, c'est le noble principe du recyclage qui fut donc mis en application. Encore fallait-il y penser: récupérer le matériau de confection lors de chacune des mues de ces adorables salamandres, tout simplement.

Le choix singulier d'une matière première aussi onéreuse (et oui, ces petites bêtes sont du genre à vendre chèrement leur peau) se justifie pleinement selon le professeur Klaus Aallaigräinen directeur de recherche à Won?Ouais!:
"Y-a pas de lézard! la peau de salamandre est de celles qui présentent de loin les meilleures propriétés. Elle assure l'évacuation maximale de la transpiration ainsi que la meilleure protection thermique possible de l'athlète contre le froid extérieur. De par son élasticité supérieure elle épouse idéalement la morphologie des corps en mouvement pour une résistance à l'air réduite débouchant sur un aérodynamisme à couper le souffle ainsi qu'une stabilité remarquable pour la pratique du tir. L'atout suprême de cette peau c'est que en même temps qu'elle tient l'athlète toujours au chaud, elle permet également à ce dernier de garder son sang froid comme aucune autre combinaison n'est capable de le faire". (ndlr: Bon sang, mais c'est bien-sûr, les salamandres sont des bêtes à sang froid, ceci explique sans doute cela...)
Il poursuit: "Comment croyez vous que Martin Fourcade ait réussi à décrocher son titre de champion du monde de poursuite à Khanty-Mansiysk? Grâce à son sang froid justement, qui, régulé par la combinaison Won?Ouais! lui permit de faire la différence sur le dernier tir debout!".

Reste la couleur. Dans un soucis encore une fois de protection de la planète (et oui, la peinture ça pollue) les responsables de chez Won?Ouais! ont tenu à ne pas teindre les tenues. La couleur est donc d'origine, ce qui explique ce noir et jaune pas très français il faut bien le reconnaître.

Et on l'met où? et on l'met où "allez les bleus!"?

Conscient de ce désagrément haut en couleur Won?Ouais! accepta en fin de compte de faire une concession à l'occasion des Championnats du Monde 2011. Exceptionnellement les combinaisons bénéficièrent d'un coup de teinture du plus bel effet (couleur "bleu ciel" pour les garçon, et "framboise" pour les filles pour la touche d'élégance féminine, sur une idée originale du styliste en chef de Won?Ouais!, Jan Pohlgäutierainen).

Avec de tels accoutrements, on aurait pu penser qu'il y-avait là de quoi rendre nos Bleus verts de rage, mais lorsqu'on pèse le pour (que de qualités!) et le contre des combinaisons Won?Ouais! ils n'ont finalement pas à en rougir, le jaune et le noir ce n'est pas un stendhal... euhhh... scandale non plus.
Et puis on va quand-même pas se plaindre: quand on voit par ailleurs comment la marque à la Virgule a Niké (désolé pour la connotation triviale, mais c'est le terme qui convient) le maillot de l'équipe de France de football, y-a de quoi relativiser... Ouarf! la "marinière", rhhhooo la honte! *rotflol* (rolling on the floor laughing out loud).

Ernest Westnordsüd

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire