Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 1 avril 2013

Reverse shooting biathlon : le tir à l'envers ?

Et voilà que l'IBU tire à nouveau des plans (ou des balles ?) sur la comète !
Il se murmure en effet du côté de Salzbourg qu'un format inédit de tir est à l'étude !
Il ne s'agit donc pas à proprement parler d'un changement de format de course (couché, debout, en piste, individuel, relais, sprint, poursuite, mass-start et les tours de pénalité) mais d'un changement de tir. Kesako ?

Les experts de la commission technique de l'IBU ont en effet eu l'idée de concevoir ce qu'on appelle le "reverse shooting", et ce probablement afin que les tireurs "moyens" (ou médiocres) ne soient plus aussi pénalisés sur les courses.
Le principe du reverse shooting est simple : il s'agit non plus de viser les ronds noirs de la cible pour y mettre les balles mais juste le cadre de la cible (cet espèce de rectangle blanc).
Gare donc au clapet qui se referme pour passer le rond de cible du noir au blanc : 1 tour de pénalité !
Mais attention toutefois, les petits malins (ou Marie Dorin) qui seraient tentés d'assurer le sans-faute les deux doigts dans le nez en visant les corbeaux dans les arbres au dessus du pas de tir en seront pour leurs frais : 2 tours de pénalité pour toute balle hors du cadre !
Il faudra donc aux biathlètes veiller à trouver le compromis entre un tir nul et un tir pas trop nul non plus.
Les biathlètes devront rester bien vigilants - pour les aider, une lampe verte (protégée par un verre blindé et placée à l'arrière de la cible) s'allumera pour chaque "bonne" balle atteignant le cadre de la cible.

La mise en application du reverse shooting biathlon n'est pas encore planifiée (on parle de l'hiver 2015), mais selon nos sources il est vraisemblable qu'une étape spéciale supplémentaire de Coupe du Monde (la 10ème dans le calendrier) sera exclusivement consacrée au reverse shooting, avec au programme certainement sprint, poursuite et mass-start (voire peut-être relais). Un globe de la spécialité "reverse shooting" sera également crée pour l'occasion. Il parait que le Norvégien Lars Berger qui a eu vent du projet renonce à prendre sa retraite pour cette raison (eh oui, dans la famille y aura pas que Tora à être capable de ramener des globes individuels !).
Chez les filles on voit mal (à part peut-être Kaisa Mäkäräinen...) qui pourrait rivaliser avec Miriam Gössner ! La jeune Bavaroise a assurément le profil idéal pour surclasser ses rivales... à tel point qu'on se demande si ce ne sont pas encore les Allemands qui sont à l'initiative de ce projet renversant de reverse shooting biathlon !

Ernest Westnordsüd

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire